localisation

Votre position est :
Ce n’est pas votre position ?

sélection d’une ville

Comment fabriquer un composteur en 3 étapes ?

Vous avez toujours rêvé de réaliser votre compost pour enrichir votre potager au printemps prochain ? Bien qu’il ne suffise pas de mettre en tas vos déchets et ordures ménagères dans votre jardin, fabriquer son propre composteur est assez simple à réaliser et à la portée de tous. On oublie le composteur en plastique gris (pas vraiment sexy et écolo) laissons la place au composteur en bois naturel et économique ! Voyons ensemble comment le réaliser en 3 étapes top chrono. 


Étape 1 : Focus sur le matériel et le type de composteur à privilégier

Quels sont les matériaux à choisir pour réaliser son composteur ?


Des solutions écologiques : Recycler des palettes en bois

Un composteur est facilement réalisable en palettes. Vous pouvez en récupérer sur des chantiers, dans les supermarchés, zones industrielles ou même au sein d’entreprises d’électroménager ou d’ameublement. Cette solution est économique pour vous et présente un avantage pour les entreprises qui souhaitent se débarrasser de leurs palettes rapidement.


Des palettes spécifiques pour votre composteur :

Attention tout de même à bien choisir vos palettes. En effet, certaines d’entre elles comportent des indications à prendre en compte. Préférez les palettes comportant la mention HT, celles-ci sont soumises à un traitement thermique qui les rend sans danger. Evitez les palettes avec l’indication MB. Le traitement à base de bromure de méthyle utilisé dans ce cas précis n’est pas compatible avec la construction d’un composteur.

L’objectif est de réaliser un composteur avec des produits naturels sans danger pour votre organisme et bien sûr vos plantations (vos tomates vous dirons merci !)

Des palettes pour vos déchets alimentaires et déchets de jardin

via Canva.com

Quels types de composteurs construire ? 


Une fabrication simple en palettes :

Différentes variantes existent pour construire son bac à compost (avec grillage, silos, trappes, piquets…etc.) Nous verrons ici la façon la plus simple et économique pour fabriquer son composteur à l’air libre. Cette technique est parfaite si vous ne souhaitez pas investir énormément de matériel et obtenir un compost organique biologique à moindre coût.

Étape 2 : Assembler le matériel pour construire votre composteur

Identifier un endroit idéal

Avant toute chose, réfléchissez à l’endroit idéal pour installer votre composteur. Un lieu accessible, à l’abri du vent, des nuisibles (rongeurs notamment) et près de vos plantations. Pensez avant tout à un emplacement utile et fonctionnel !

Fabriquer son bac à compost : Rien de plus facile !


Le matériel nécessaire à la construction :

- Liens zip, fils de fer ou tout autres matériaux de fixation 

- 4 palettes HT


Place à la réalisation de votre composteur :

- Placez vos palettes de bois en carré dans un angle de 90 degrés (un assistant ne sera pas de trop lors de cette étape !)

- Fixez les 3 palettes entre elles à l’aide des lien zip ou tout autres moyens de fixation en bas et en haut des palettes (pour les liens zip : fixez 2 liens zip entre eux afin qu’ils soient plus grands pour fixer les palettes)

- Fixez un seul coin de la dernière palette (celle-ci se transforme en porte avec l’ouverture laissé intacte)

Vous avez maintenant votre armature pour obtenir un bon compost de qualité.

Votre bac à compost est prêt. Un engrais naturel vous attend bientôt

Étape 3 : Solidifier le tout et débuter votre compostage !

Je consolide ma fabrication

N’oubliez pas de vérifiez l’état de votre tout nouveau composteur. Celui-ci doit être solide et assez grand pour accueillir vos déchets végétaux (copeaux, feuilles mortes, gazon, branchages...) mais également vos déchets ménagers (épluchures de fruits et légumes, coquille d’œufs, marc de café…)

 Il est donc important de réfléchir à l’emplacement avant de débuter sa construction.


Je débute mon compost !

Vous pouvez dès à présent commencer à remplir votre compost et alterner matières sèches et matières organiques. N’hésitez pas à vous munir d’un bio seau à compost installé près de votre cuisine. Ce seau servira à remplir votre composteur des déchets récoltés quotidiennement. Videz-le régulièrement pour éviter les mauvaises odeurs dans votre maison. Pour être incollable sur le contenu d’un compost nous vous invitons à lire cet article.

Par ailleurs, tout le monde n’a pas la chance de vivre en maison avec un jardin à disposition, voici quelques conseils pour connaître la différence entre un compost et un lombricompost et lequel privilégier dans certains cas.

Comme vous pouvez le constater, construire son composteur est assez simple et ludique (le réaliser en famille peut être une bonne idée !). Cette solution zéro déchet vous permet de diminuer et recycler votre quantité de biodéchets et ainsi obtenir une excellente matière biodégradable pour votre potager mais également vos plantes d’intérieur, jardinières et arbustes !